jeudi 31 mars 2005

Démission de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la Ville de Paris

Alors que tout ce passe globalement bien, une envie de démissionner de mon poste de Administrateur Réseau/Ingénieur du Système d'Information de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la Ville de Paris grandi depuis quelques temps. La raison en est simple. J'ai l'impression qu'on se moque de moi. Pourquoi cette impression ?

Depuis deux ans j'essaie tout a tour sans succès:
- De changer de postes, après avoir espéré, une personne externe a été préférée pour m'apercevoir deux ans plus tard que ce pourquoi j'avais postulé ne s'est pas fait et que mes compétences collaient parfaitement à ce qui a été mis en place par la suite.

- Après 6 ans de bons et loyaux services, en toute logique, je demande une augmentation, qui m'a été accepté par toute ma hiérarchie mais refusé pour cette année par la Direction des Ressources Humaines.

- Et pour achever mon insatisfaction, une nouvelle loi, datant de quelques années, mais qui n'avait pas appliquée jusque là, imposant à tout le service service publique de se conformer à la loi sur les CDD. Pour qui serait dans ce cas dans le privé, pas de problème, si on fait bien sont boulot. Mais, dans le publique, les choses sont différentes. Vu que tous ceux qui ont une place fixe ont concouru pour de manière écrite pour avoir cette place, il n'est pas possible à un contractuel, ce qui est mon statut, de pouvoir occuper une place, même si on convient au poste et qu'on a déjà dépassé le nombre de CDD autorisés. Mais pour cette dernière partie l'histoire n'en reste pas là. Moyennement motivé pour ce concourt, je tente quand même de m'y inscrire. Après récupération des informations après du Service des Ressources Humaine de ma direction. Quelques semaines après, juste après la clôture des candidatures, je reçois un courrier m'informant que mon dossier de passage de ce concourt à été rejeté, car, je ne suis pas dans la bonne filière pour y postuler. Au moment où je retourne voir le Service des Ressources Humaines, on m'apprend que ce concourt dont on m'avait parlé précédemment, n'était pas pour moi et qu'il fallait s'inscrire à un autre. Voila comment achever un homme qui 7 ans avant était rentré dans à ce poste à la Ville de Paris.

Une fois cette explication apportée, je n'ai pas réfléchi plus de quelques jours pour faire ma lettre de démission, expliquant toute mon insatisfaction.

J'ai appris beaucoup de ce poste. Surtout à ne pas me laisser marcher sur les pieds et c'est en ce jour de Jeudi 31 Mars 2005, avec mes 3 mois de préavis, que je me dirigeai vers le bureau postal le plus proche en sortant de mon boulot pour envoyer ma lettre de démission.

Aucun commentaire: