jeudi 13 mai 2010

Liberté, égalité, fraternité... Remise en cause jour après jour...

Alors que l'adage, mise en place à la révolution française en 1789, a toujours sa place sur les lèvres de notre gouvernement français, ainsi que de nos façades des bâtiments publiques, comme les mairies, il est a constater que plus les jours passent et plus nous nous en éloignons.

De la mise en place de loi pour légiférer le port du voile, à d'autre lois pour imposer sans contrepartie de devoir mettre en place des moyens de contrôler, la fraternité semble être toujours présente comme l'égalité, mais la liberté est de plus en plus mis a mal.

Comment peut-on encore parler de liberté quand :
- Bientôt le moindre écart sera sanctionné. Plus le droit d'avoir de maitresse sans, si on est pas français d'origine, risquer de perdre sa nationalité. Mais pour les français de naissance, pourquoi ne pas proposer l'expulsion ou la prison. Après tout, si nous acceptons l'immigration, ne devrions nous pas aussi accepter les eusses et coutumes de ceux que l'on acceptent, enfin au moins une partie ?
Je ne dis pas dans ce cas la, qu'ils doivent bénéficier des allocations familiales et mettre le pays encore plus en péril avec ses finances, mais, la liberté sous entant de ne pas légiférer a tord et a travers parce que ça gène quelques puritains.

- la lutte contre le piratage va bientôt faire mettre en place des solutions qui seront liberticides et surtout qui vont légaliser les solutions de piratage, pour le gouvernement, pour savoir si moi, personne honnête, ai ou non télécharger des films, de la musiques ou tout autre contenu que je n'aurai pas acheté et qui n'aurait pas été mise a disposition librement. Pour cela, le gouvernement veut tout savoir, et devrait, si je ne me trompe pas, surveiller tout ce qui passe sur ma connexion internet, voir, sur mon ordinateur. Mais, comment savoir si les solutions mis en place ne seront pas utilisées a d'autre fin ? Voir détourné par des personnes mal intentionnées ?

Aucun commentaire: